par ici les commentaires...

21 juillet 2008

Des enfants réussis

Préambule : je vais déroger à ma règle, et nommer directement l'une des personnes citées dans cette note, sans lui attribuer de pseudo. Il s'agit de la maman de mon compagnon, à savoir "Mamie"...

Mamie, qui souffre de la maladie d'Alzheimer, était chez nous ce week-end. Comme, depuis son entrée en institution en Avril, elle a quelque peu forci, nous avons cette semaine, Princesse et moi, acheté des vêtements pour elle, avec l'intention de les échanger s'ils ne lui allaient pas. En l'occurrence, il se trouve que nous avons fait un sans faute: sur la dizaine de vêtements, pas un à échanger. Tout lui va.
Samedi matin, c'était la séance d'essayage.

J'étais avec elle dans sa chambre, et l'aidais à se déshabiller puis à enfiler les différentes pièces. Mamie se regardait dans un grand miroir, puis je lui proposais de passer de sa chambre au séjour voisin, où son fils et nozados vaquaient à leurs occupations.

Mamie était au début quelque peu déstabilisée par ces essayages. Ça avait dû coûter beaucoup d'argent, et puis, ça avait dû coûter beaucoup d'argent. Par ailleurs, ça avait dû coûter beaucoup d'argent... C'est pour lui changer "l'idée" que je lui ai proposé de montrer au fur et à mesure à son fils et ses petits enfants chaque vêtement enfilé.

Nos zados sont des zados, et à ce titre, ils savent être implacables, et peuvent avoir la dent dure. Entre autres, ils n'hésitent pas à rire, quand elle n'est pas là, des errements de leur grand-mère (pour être honnête... nous en rions ensemble, et de bon coeur...). Et puis, lucides, ils précisent souvent "qu'est-ce qu'elle était chiante, Mamie... avant sa maladie!"

Et puis, vous commencez à les connaître, vous savez à quel point il(s) peu(ven)t parfois être odieux, infâme(s), désagréables(s).

Mais là, ils ont senti son trouble... si vous aviez vu la profonde, l'infinie gentillesse avec laquelle ils ont, chacun, trouvé pour leur grand-mère, sans aucune affectation, à chaque vêtement essayé, le mot gentil, le compliment approprié, le juste ton, si vous aviez vu leur sourire, leur regard, la caresse pour arranger un pli ou ajuster un col, le baiser pour accompagner le petit mot admiratif glissé à l'oreille... Mamie, d'inquiète et déstabilisée, est devenue confiante, puis radieuse, et riait de bonheur de tous ces essayages...

A ce moment, j'ai pensé "nous avons réussi nos enfants..."

13 Commentaire(s):

Anonymous Marie a écrit...

Quel bonheur de lire ce billet chez vous!! Comme quoi vos et nos ados peuvent être adorables, tendres, attentifs, et comme il est bon de sentir qu'ils sont "Des enfants réussis"... Quand on a vécu des moments difficiles les petits moments de bonheur se vivent intensément! "les papillons se réveillent, peut-être". Bonne continuation à vous!

21/7/08 12:18  
Anonymous Ppn a écrit...

Nos zados ont beau avoir l'air parfois d'être des "ingrats", je crois qu'ils savent très bien faire la part des choses et sentir quand c'est important d'être gentil. Comme là les tiens avec leur grand-mère.

21/7/08 13:34  
Anonymous elphi a écrit...

Chère M'ados, c'est un plaisir de te lire. Ca m'a ému ce billet... Lézados sont ado-rables s'ils le veulent, grande preuve de leur affection pour leur Mamie.
Bizzz & à plus !

21/7/08 14:00  
Anonymous co de contes a écrit...

la chrysalide s'ouvre...
avoir confiance en nous.;de ce qu'on a fait d'eux...
bizzzz

21/7/08 15:14  
Anonymous liaht a écrit...

Des moments de bonheur qui tombent à point nommé pour nous redonner confiance en ces ados que nous avons parfois tant de mal à cerner !
A garder précieusement.....sans douter qu'il y aura encore bien d'autres instants comme celui-là !

21/7/08 16:37  
Anonymous Commentenchanteur a écrit...

J'aime ces gens étranges
Qui ont le mal d'enfance
Comme le mal d'un pays
Qu'ils chercheraient en silence
Derrière l'apparence
De leur mémoire perdue
Leur peau parle une langue
Que nous n'entendons plus

J'aime ces gens étranges
Aux trous dans la mémoire
Des trous remplis de plaies
Présentes ou bien passées
Vérités toutes crues
Remontant en marée
Quand les masques ont fondu
Que la farce est jouée.

21/7/08 16:55  
Blogger bricol-girl a écrit...

grande satisfaction quand on peut se dire ça.

22/7/08 07:30  
Anonymous heure-bleue a écrit...

Je me suis demandée si je m'étais trompée de blog !!!

22/7/08 10:55  
Anonymous la méli-mélo a écrit...

Peut-être que tu peux te féliciter d'en avoir fait des ados avec un vrai coeur. Parce qu'on reçoit rarement des félicitations sur l'éducation qu'on a donnée et que c'est tellement de doutes. Et que quand ils se montrent humains comme ça c'est un vrai bonheur.
Pour moi c'est plus important de les amener à ça qu'à polytechnique.
Je les embrasse je vous embrasse je trouve cette note très belle.

22/7/08 12:54  
Anonymous le-gout-des-autres a écrit...

Finalement, ils sont comme la majorité de nos enfants à tous: de faux méchants.
Ce qui, malheureusement n'augure rien de bon pour leur avenir dans ce monde où les vrais méchants ont le pouvoir...

22/7/08 16:57  
Blogger Madame Arthur a écrit...

Un peu de vrai ciel bleu dans l'été! Je suis très émue de lire cette note. Les Zados ont du coeur et ils le montrent: superbe.

30/7/08 23:39  
Anonymous le-gout-des-autres a écrit...

Je n'y avais pas prêté attention en première lecture, mais, mon Dieu ! Tu as un "compagnon" ! même pas un mari !
Autrement dit tu vis dans le péché.
Alors le Ciel, c'est râpé pour vous...

3/8/08 18:42  
Anonymous Brigitte a écrit...

La gentillesse m'a toujours émue , je suis indulgente pour les vrais gentils , en l'occurence ces ados si terriblement tournés sur eux mêmes peuvent être adorables face à la fragilité d'une mamie , oui , la gentillesse du coeur vaut tous les diplomes !

4/8/08 16:07  

=+=+= Cliquer ici pour ajouter votre commentaire =+=+=

<< Retour à l'accueil de Pauvre ''Manman'' d'ados...