par ici les commentaires...

01 novembre 2009

Prendre son petit mâle en patience...

Tout de même... j'ai beau être par ici, il y a tellement longtemps que je n'ai pas donné de nouvelles de mes zados!
Je ne les ai pas sous les yeux, certes, mais je leur parle régulièrement, et ils n'évoluent pas (hélas, peut-être!) à une vitesse telle que je doive attendre mon retour pour m'assurer de la fiabilité desdites nouvelles...

Chaton se cherche, toujours. Rien de neuf. Parfois il déclare, sûr de lui: "ça devient vraiment dur de trouver du travail!". Mais gardez-vous bien d'en déduire qu'il en cherche! Non, mais il a entendu dire par un copain dont le petit ami de la cousine est au chômage que les effets de la crise commencent à se faire sentir...
Alors, et nous les parents?
Nous essayons de garder le cap, de ne pas perdre patience, de ne pas prendre de nous-mêmes des initiatives, de ne pas prendre en charge son envol, de le laisser mener sa barque et mûrir, lentement (bon sang, que c'est long!) mais sûrement (l'espoir fait vivre...).
L'expérience nous a montré en effet que tout projet doit être sien, avant tout, sans quoi il est voué à l'échec...
Nous parlons, nous donnons des pistes, nous sommes présents - mais pas interventionnistes.
Là, Chaton, lisant, protesterait: "quoi, pas interventionnistes, mais vous n'arrêtez pas de me faire chier!"
Ben oui. Pour éviter qu'il ne quitte complètement l'ancrage de la réalité, nous lui laissons tous les jours une liste de choses à faire, dans la maison ou dehors, domestiques ou non. Certaines donnent droit à de l'argent de poche, d'autres non. Et il n'a l'argent que si tout est fait. Ce qu'il ne fait pas un jour est reporté sur la liste du lendemain, d'autant plus longue. Il proteste parfois, râle par principe, mais... la plupart du temps, s'exécute. Rarement tout d'un coup, mais quand approche le week-end et que le besoin d'argent de poche se fait sentir pour quelque "teuf", il sait devenir d'une efficacité redoutable...
Et, globalement, les conflits sont moins nombreux, et la vie moins pénible. Mais sur certaines choses, nous restons absolument intraitables. Il ne faudrait pas que cette situation lui paraisse, somme toute, confortable!
Souvent, il me dit "qu'est-ce qu'on s'entendra bien, tous les deux, quand on n'habitera plus ensemble! ". Il a raison, absolument. On partage beaucoup de choses, lui et moi, et en particulier un amour quasi déraisonnable pour la musique...
Mais tu sais, Garçon, on n'habitera plus ensemble dès que toi, tu prendras ton envol! Allez... courage, mon Chaton!

Princesse assure. Une fois son bac en poche, elle a bravement pris sa décision... et elle a attaqué les études de médecine qu'elle a toujours voulu faire.
Pourquoi "bravement", alors?
Vous l'imaginez, quand nous sommes allées toutes les deux voir en mai dernier son prof principal pour envisager avec lui la possibilité qu'elle redouble même au cas (bien improbable pensions-nous tous in petto) où elle aurait son bac? Vous l'imaginez, me justifiant cette entrevue "tu sais, j'ai besoin de me prouver à moi-même que je PEUX faire une bonne terminale!" ? Vous l'imaginez, déclarant amèrement qu'en attaquant médecine elle n'aurait "pus d'vie pendant un an!" ? Et surtout, SURTOUT, vous l'imaginez, en larmes, et inconsolable une soirée entière quand elle a annoncé par email à sa coéquipière1 qu'elle arrêtait l'aviron?...
Mais voilà. Princesse est raisonnable, elle a les pieds sur terre, elle a mis ses appréhensions et ses regrets justifiés de côté, et elle s'est lancée.
C'est un peu dur, certes, elle dit elle-même qu'elle n'a rien fait au lycée pendant trois ans - et n'a donc pas encore les habitudes de travail indispensables en première année de médecine. Mais elle s'y met, commence à trouver son rythme, travaille, travaille, travaille. Et progresse. Et, chance! Elle est passionnée par la plupart de ses cours.
La barre est haute, très haute (15% d'élus...). Courage, ma Princesse!
1 Laquelle coéquipière a été plus que "top" par sa réaction... j'ai enfin compris le sens du mot sportif. Merci à toi, J.!

12 Commentaire(s):

Blogger Ppn a écrit...

Que ce billet de retour fait écho en moi ! Mon aîné me fait de la peine en ce moment. Il est chez son père, en 2è année de BTS dans une branche qui devrait lui garantir - en principe - un boulot mais dans l'immédiat, il végète par manque de fric et surtout, de volonté pour se bouger et en gagner. Quant à Zuzu, elle a découvert hier le mot procrastination sur un blog et s'est écriée : "Mais c'est tout moi ça !".

2/11/09 04:21  
Blogger bricol-girl a écrit...

Un grand plaisir de te retrouver, admirative en lisant ta détermination face au Chaton et bravo à la Princesse.

2/11/09 08:15  
Blogger FD a écrit...

Oui, moi aussi, contente d'avoir des nouvelles...même si je pense plus souvent à toi/vous pour des raisons de...comment dire...similarité dans les parcours adolescents. Mon lycéen de 16 ans me fait (re)vivre en vrai des aventures lues chez toi il y a qqs temps. L'Histoire se répète, on dirait. Et je crains de n'avoir pas votre patience. Mais a-t-on un autre choix ? Mais bon sang, qu'est-ce que c'est rageant !
Si déjà Chaton garde un contact avec la réalité, effectue les tâches qui lui sont assignées, même à reculons, même à vitesse d'escargot... il y a encore un grand espoir...
Bon sang, qu'est-ce qu'on peut en produire, de l'espoir, en tant que parents... par bidons entiers, même si la production n'est pas constante :-)
Courage à vous... ça viendra "quand il sera prêt" (je sais...)
Bises

2/11/09 14:48  
Anonymous liaht a écrit...

Comme cela fait plaisir de te relire !!!
Bravo à ta fille... elle a du cran de se lancer sur un chemin aussi ardu !
Quant à ton fiston.... un jour, on ne dit pas quand, la maturité lui tombera dessus et avec elle l'envie de quitter le nid pour de bon !!! Courage....
Et les jours où il te saoule vraiment trop, penses à moi qui me lamente de savoir mon Chat si loin.... ! Snif... BIZ

2/11/09 17:59  
Anonymous béru a écrit...

je passe vite fait te faire une bise mais je reviens te lire quand les monstres seront rentrés à l'école...si je suis pas morte avant !

3/11/09 13:20  
Blogger Co de contes a écrit...

ta fille a du cran..bravo...et il va lui en falloir
quand à ton fils..ne pas désespérer.;enfin..N°2 commence avec assiduité des études d'infirmier..et pour l'instant.;chut..il semble y prendre gout.bon à coté il ne fait rien.;faut pas trop en demander sans doute
bizzzz

3/11/09 14:07  
Anonymous Anonyme a écrit...

coucou pov moman!
ravie de te relire,ca fait du bien de sentir, que l'on est pas les seules ,dans le meme cas;mes 2ados sont parties de la maison, cet été, et comment dire...
La maison est bien vide,je n'entends plus ,les cris ,les disputes ,ou les franches rigolades, punaise ,que tout cela me manque!
mais ,c la vie, et il faut faire avec!
j'en ai une, a Marseille ,qui a du mal aussi a trouver un job, dans la mode,elle galere un maximum, nous on suit cela de loin,en l'encourageant de notre mieux!
la seconde entame des études de langues orientales a la fac!
on verra bien la suite!
bone continuation aux tiens, et reste zen, avec ton fils!
ca fait bizarre ,quand ils s'en vont, crois moi!
biz amicales
Laurence

4/11/09 12:01  
Anonymous Béru a écrit...

t'es une mère indigne et j'suis une mère d'houille...je comprends pourquoi on s'entend si bien...

trois semaines à NYC...

Pffft !

Pour le châton...RAS, c'est nor mâle !et pour la Princesse...Médecine c'est dur et pagaie...mais elle y arrivera !

5/11/09 12:45  
Anonymous Sophie a écrit...

M'ados, je lis ton blog avec admiration depuis longtemps. Bravo pour le cadre que tu donnes à tes zados, pour la fermeté de la digue que tu leur offres. J'imagine combien ce doit être difficile à vivre au quotidien, mais quelle force tu leur donnes !
Comme ancienne ado, je suis complètement fan de votre travail de parents, et comme mère d'ados, je m'incline avec respect, pas sûre que j'aurais eu une aussi belle résistance.

8/11/09 14:23  
Anonymous C Béru a écrit...

kicékiféunebizaladame ?

13/11/09 15:13  
Anonymous Brigitte a écrit...

Quelle patience avec ton Chaton , le mien est assistant d'éducation à mi temps dans un collège , on a cherché les adresses , posté les lettres pour avoir la certitude que ça seait fait , miracle , il a été convoqué puis pris , il envisage le concours d'éducateur mais je ne le vois pas potasser , ils ont vraiment besoin d'être boustés en permanence , bravo pour ta fille , elle a de la volonté !

22/11/09 16:03  
Anonymous Anonyme a écrit...

Die sehr lustige Meinung cialis bestellen ohne rezept levitra generika kaufen [url=http//t7-isis.org]levitra ohne rezept[/url]

31/12/09 20:27  

=+=+= Cliquer ici pour ajouter votre commentaire =+=+=

<< Retour à l'accueil de Pauvre ''Manman'' d'ados...